L'Eglise Saint Médard

L'Eglise fut érigée au XIIème siècle sous le vocable de Saint Médard, ancien Evêque de Noyon né à Salency en 456 et mort à Noyon en 545. Lire la suite

 

 

L'Abbé NOLLET

 Jean Antoine NOLLET 1700-1770   

(Pastel de Maurice Quentin de la Tour)

 

Diacre licencié en théologie, membre de l’académie des sciences de la société des beaux arts, de la société royale de Londres, de l’institut de Bologne, maître de physique des enfants de France. Professeur de physique expérimentale au collège royal de Navarre, à l’école d’artillerie de La Fère, à l’école de génie de Mézières et sous-directeur de l’académie des sciences de Paris. Lire la Suite

 

Monument aux Morts

Erigé en 1929, il est inauguré le 13 avril 1930. Edifié le long du mur du cimetière qui entourait l’Eglise, il fut déplacé plus proche de celle-ci en 1960, après avoir regroupé les deux cimetières rue Barski.

 

Nos Calvaires

Pourquoi y a-t-il des calvaires un peu partout dans nos campagnes ?

 Il y a plusieurs raisons à cela :

- Souvent dressé à un carrefour, le calvaire rappelle un événement pour la paroisse, comme une mission, un temps spécial de prière, un lieu de rassemblement... Il peut aussi rappeler à tous un accident qui a eu lieu ou signaler une tombe comme c'est le cas dans les cimetières.

- Dans les champs, il rappelle la prière. En travaillant dans les champs, chacun pouvait, en voyant un calvaire, penser au Christ, mort pour sauver tous les hommes, et donc prier. C'est une manière de confier au Seigneur le travail des champs et la future récolte.

- Il joue aussi le rôle de poteau indicateur, et signale, surtout dans les endroits plats, que l'on s'approche d'un carrefour. Il invite alors à la prudence quant au choix de la route à prendre. Il a aussi un sens plus profond qui est de rappeler que nous pouvons prendre au cours de notre vie beaucoup de routes. C'est comme s'il nous interrogeait et nous demandait :

"Quelle route veux-tu prendre pour bonheur..."     Lire la suite

 

Hommage aux Soldats

DANGREAU Jules  09/05/1897-09/05/1915
DUWELZ Narcisse24/12/1887-18/08/1918
FAGARD René24/06/1889-non communiquée
FRANCOIS Zéphir11/11/1881-14/12/1914
GARDIER Marcel31/01/1897-16/04/1917
GERMINAL Marcel Gabriel06/11/1893-01/09/1914
HUART Adolphe30/03/1890-01/10/1916
HUART Léon 19/12/1887-31/03/1918
LEPINE Abel Edouard13/10/1881-19/06/1917
MARE Raymond Joseph28/09/1892-22/08/1914
NEUILLEZ Arthur Gaston28/04/1889-03/09/1914
PECQUERET Jean Baptiste15/10/1886-24/05/1916
PROUILLET Paul Désiré24/09/1892-23/02/1915
THOMAS René Michel12/08/1881-26/09/1914
TROUILLET Julien Isidore27/01/1889-06/09/1914
VICTOR Jean Pierre29/07/1885-01/12/1918
BARSKI Cezslaw1916-1940
ROLLIN Raymond1916-1940
CLOTUCHE Louis01/12/1902-08/09/1942

Salle des Fêtes

Dans une première vie, c’était une distillerie d’alcool de menthe RICQLÈS. Suite à l’augmentation constante des besoins d’alcool de menthe, le site de Ribécourt étant devenu trop petit, elle est construite sur notre territoire en 1961 et parfumera notre village pendant une trentaine d’années.

En 1982, Ricqlès décide de fermer le site, les bâtiments de la distillerie seront achetés par la commune en 1986 afin de lui donner une seconde vie. C’est à l’aide de bénévoles de notre commune qu’elle fut transformée et habilitée en Salle des Fêtes en 1987.